L'histoire d'une vie, Noctuni.

Vous aimez écrire et lire, les fanfics c'est votre dada, alors venez par ici et lâchez vous :D
Avatar de l’utilisateur
Noctuni
Pichu Gribouille
Messages : 10
Inscription : 28 Juil 16 à 10:56

L'histoire d'une vie, Noctuni.

Messagepar Noctuni » 31 Juil 16 à 11:20

Bonjour ! Alors ici je vais vous présentez mes écrits ! J'ai plusieurs texte à mon actif concernant cet histoire, cependant, le type d'écriture me plaisait plus, j'ai donc décidé de tout re-écrire ! Je me retrouve donc de 11 à 1 chapitre ! La chute est dur !

Avant de vous donnez le texte, dernière chose, ce n'est pas une fanfic pokémon, et ca n'as rien a voir avec pokémon d'ailleurs ! C'est une histoire, un univers créé par moi même :JoieD:

Sur ce, vois-ci le premier chapitre !

Wysidium, lieu d'apaisement, espace tranquille où règne la nature, la verdure, la culture. Le nom de ce lieu pourrait être synonyme d'apaisement tant que cette contrée calme l'esprit, par son silence, sa tranquillité, ses paysages radieux qui s'étendent à perte de vu. C'est dans ce lieu où Noctuni vit le jour. Ce jeune homme rêveur adorait vivre ici. Sa vie n'était que bonheur et simplicité. Il coulait des jours tranquilles à travaillé tantôt dans les champs tantôt dans les arbres pour cultivaient fruits et diverses céréales permettant au peuple de se nourrir convenablement. Sa vie semblait parfaite, mais un détail modifia peu à peu sa vision sur sa vie, une étincelle s'était allumé au fond du cœur du jeune homme, une étincelle nommée espérance. Installé au creux des branches d'un grand arbre, celui-ci voyagé souvent dans le pays des songes. Dans ce monde, les questions s'accumulaient par dizaines, par centaines dans son esprit. Pourquoi Wysidium était si tranquille ? Pourquoi la vie semble si parfaite ? Et si on nous cachait quelque chose ? Et pourquoi personne n’eut la curiosité de s'aventurer au-dehors des prairies radieuses ?Au-delà de l'horizon, personnes ne savaient exactement ce qu'on y trouvait, personne n'avait la curiosité d'exploré ce que l'on aperçoit plus. La peur de l'inconnue les paralysés donc tous ? Ou était-il tous induit en erreur comme tout hommes qui naquirent ici ? 

Les interrogations sans réponse se bousculaient, mêlant frustration et curiosité, Noctuni senti soudainement un vide en lui, il en était sûr, ses questions ne sont pas bénignes, il en était intimement persuadé. Cette vie, ce lieu, plus le temps avancé, plus la confusion envahissait son esprit. Comme enfermé dans une prison de plumes, libre de tout faire mais enfermer dans un bonheur sans réponse. En quoi la joie est-elle une solution si on ne sait même pas d'où nous vient cette sensation ? S'en était trop ! Si pour certaines personnes, cette joie inexplicable et cette vie parfaite leur suffisent, pour l'homme rêveur, ce n'était que sources de questionnement. Il lui fallait cherché les réponses qui bouleversaient son esprit tout entier. De nouveaux paysages l'appelaient, qui était-il pour résister à l'appel de l'aventure ? Souvent, ses songes ce transformé en paysage inconnu, de grande montagne, une étendue d'eau, une ville gigantesque. Telle était les lieux qu'il voyait. Tout cela semblait si réel mais il en était sûr, aucun de ses visions ne se trouvait à Wysidium. Comment aurait-il pus imaginé ce qu'il n'a jamais vu ? Ce qu'il n'a jamais entendu parlait ? Des questionnements supplémentaires qui rejoignaient elle aussi l’immensité d'une montagne d'interrogations qui logeait tranquillement dans l'esprit de l'homme rêveur, qui n'attendait qu'une chose, disparaître pour laisser place à un océan de réponse. Noctuni ce leva soudainement, puis donna un coup dans l'air, comme pour briser symboliquement cette prison de douceur. Il jeta un regard sur l'horizon,déterminé, il découvrirait ce que ce cache derrière cette beauté assourdissante, pesante. Un frisson lui parcourut le corps, l'excitation était à son comble, les bribes mensongères allaient bientôt être froissé, décortiqué pour enfin disparaître. N'écoutant que sa soif de connaissances, le jeune homme descendit de l'arbre et se dirigea vers la bibliothèque, maison du savoir et d'apprentissage.

Avatar de l’utilisateur
yarrow
Metamorph Modeleur
Messages : 238
Inscription : 10 Oct 13 à 17:06
Localisation : une planète qui s'appelle TERRE alors quelle est composée de 70% d'EAU
Contact :

Re: L'histoire d'une vie, Noctuni.

Messagepar yarrow » 03 Août 16 à 21:54

quand on lit on resent de la confusion, de la peine pour le personnage qui semble lui aussi confus, j'ai besoin de lire la suite pour savoir pourquoi noctuni est si songeur...


je vais passer pour un connar.d, mais j'ai déjà frappé une vingtaine de personnes au cours de ma vie à cause de fautes d'orthographe faites par ces personnes, je suis vraiment pas gentil ;)

Avatar de l’utilisateur
Noctuni
Pichu Gribouille
Messages : 10
Inscription : 28 Juil 16 à 10:56

Re: L'histoire d'une vie, Noctuni.

Messagepar Noctuni » 03 Août 16 à 22:22

Merci pour ta remarque Yarrow, c'est exactement l'effet recherché hihi
T'inquiète pas pour la suite, elle va bientôt arrivé ! Peut être même cet nuit, ton commentaire ma motivé je doit dire !

Avatar de l’utilisateur
Noctuni
Pichu Gribouille
Messages : 10
Inscription : 28 Juil 16 à 10:56

Re: L'histoire d'une vie, Noctuni.

Messagepar Noctuni » 04 Août 16 à 0:00

Double post sorry mais c'est pour la bonne cause ! Le second texte est retravaillé, reformulé et écrit forcément ahah ! Je vous fais pas attendre plus longtemps, voici la suite !

Noctuni contemplait le bâtiment qui ce présenter devant lui. Imposant semble être un bon terme pour le définir, tant son immensité en donne des vertiges. Le jeune homme adulait particulièrement cet endroit, concentré d'information, de connaissance. L'amour de l'apprentissage vivait en lui depuis son plus jeune âge, dès qu'il sut lire, ce lecteur acharné finissait tous les livres qui tombaient sous ses mains qu'importe son contenu. Selon lui, toutes connaissances sont bonnes à prendre. Il en avait passé des heures de ce lieu sombre peu confortable, pourtant, c'est pour lui le lieu le plus agréable après son arbre évidemment. Mais l'heure n'était pas à la réflexion mais aux réponses, l'homme pénétra donc dans l'enceinte de la bibliothèque. Les portes grinçaient, il faut dire qu'à par Noctuni, rare était ceux qui pénétraient dans ce lieu. Dans l'imaginaire des gens, le bonheur omniprésent fait l'impasse sur le savoir, ce qui est pour le jeune homme, une aberration sans nom. Le voici à présent dans la pièce principale, décoraient de mille et une étagères elles-mêmes garnie d'une ribambelle de livres de toutes tailles et grosseurs. Mais ce lieu n’intéresse guère Noctuni qui avec les années, avait lu une grande partie des ouvrages et il le savait, aucun de ces livres lui donnerait des réponses. Non, c'est dans une pièce isolée, où les ouvrages les plus anciens se trouvaient qu'il devait se rendre. Le jeune homme traversa lentement l'énorme salle puis arriva devant une porte poussiéreuse. Il saisit la poignée qui tourna avec difficulté, accompagnée d'un grincement assourdissant. Peu de personnes doivent se rendre ici, si ce n'est personne depuis des années. Une fois la porte ouverte, Noctuni avança et sous ses pas, un nuage de poussières envahit la minuscule pièce, l'air en devenant à la limite du respirable. Le jeune homme manqua de s'étouffer, il fût vite pris d'une violente quinte de toux, sa gorge étant embaumé de poussières, l'air pur était introuvable ! Mais rien ne l’arrêterait, sa soif de connaissances est telle que cette épreuve aussi infime soit-elle ne l’arrêterait pas. Il sortit cependant de la salle pour reprendre sa respiration, repris une grande inspiration et pénétra de nouveau dans cet amas de poussière et dénicha le plus de recueil possible pour ensuite se dirigeait dans un lieu plus respirable.

Ce petit manège dura toute la journée, du matin au soir les aller-retour s’enchaînaient aussi vite que Noctuni finissait de dévorer littéralement ces ouvrages. Tous plus intéressants les uns que les autres, tous racontant une période de l’existence de son monde natal. Mais qu'importe la vieillesse des livres, tous ne franchissait jamais une date très lointaine qui remonte à quelques années seulement après la construction même de notre monde. Mais aucune information sur la création en elle-même, ni même si d'autres mondes existent. Rien. Aussi intéressant soit-il, les récits débordaient de bonheurs, de niaiserie, ce qui n'est pas un mal en soi le jeune homme trouvait même cela très plaisant. Mais son point de vue et ses recherches stagné par la même occasion. Plus le temps passait, plus le désespoir s'installer en lui, l'espoir de trouver des réponses s'envolait et la montagne de doute trônait toujours aussi fièrement dans son esprit, ne s'effritant pas. Dévorant une dernière et ultime pile de livres, Noctuni semblait dépité, sa course avait semble-t-il commencé par un faux départ, restant immobile sur la ligne d'arrivée. Incapable d'avancée, ne se trouvait rien qu'une bribe d'indice, d'information lui permettant de décoller, l'homme dépité prit sa tête dans ses mains. Comment des documents de cet âge pouvaient ne contenir aucune information ? Et si finalement, il n'y avait pas d'explication à ce bonheur. ? Serait-ce une quête ayant fini avant même d'avoir commencé, une aventure sans conclusion ? Non, l'homme rêveur ne pouvait l'accepter. Comment que des rêves si persistant, si réelle, ne pouvaient être justement que des illusions ? C'est inconcevable, cette absence d'informations est juste la preuve flagrante qu'aucun homme n'a eu la curiosité de partir d'ici ! Cependant, pourquoi partir ? Pourquoi fuir le bonheur ? Pourquoi risquait sa vie parfaite en fuyant celle-ci ? L'absence d'explication pourrait rendre fou n'importe quels hommes en temps normal mais ici, tout le monde se moque bien de cela, ils étaient heureux, le reste n'avait pas d'importance. Mais pour Noctuni, le bonheur ne vaut rien sans explication, sans raison. Sa vie parfaite, il la troquait volontiers contre un océan de savoir. Et c'est cet amour incommensurable qui le poussa à prendre une décision qui seraient jugé comme de la folie pour bon nombre de Wysidien. Partir. Loin d'ici, fuir. Voilà ce qu'avait choisi le rêveur en quête de réponse. Si aucune solution se montrait à lui dans son monde, il en trouverait sûrement dans les mondes qu'il voyait en méditant. Reprenant la confiance qui le caractérisait tant, Noctuni sorti d'ici avec une passion qui le dévorait, le savoir.

Avatar de l’utilisateur
Mâmotto
Webmistress
Messages : 2191
Inscription : 02 Juin 11 à 22:11
Contact :

Re: L'histoire d'une vie, Noctuni.

Messagepar Mâmotto » 09 Août 16 à 22:45

sympathique histoire :)

tu as mis Yarrow en colère avec l’orthographe XD
Image
Cliquez sur la bannière pour voir ma galerie
Retrouvez moi aussi sur Facebook Twitter Instagram Youtube


Revenir vers « Le coin des écrivains »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité